Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
       
  Notre démarche en 7 points   

 
 
 
▪ Notre démarche
▪ Nos interventions
▪ Exemples de cas
▪ Nous/nos partenaires
 
Vous êtes ici > Notre démarche : Un constat / Notre démarche en 7 points

Notre démarche en 7 points

Bâtir dans le Respect de l’Environnement :

1. Construire en utilisant au maximum des matériaux locaux, nobles, naturels et recyclables.

2. Limiter le plus possible les transports, les dépenses énergétiques et les pollutions dès la construction
     et durant tout le cycle de vie du bâtiment.

3. Utiliser au maximum les principes du bio-climatisme et les énergies renouvelables.

4. Préserver le site et les milieux naturels  : économiser l’eau potable, gérer écologiquement les eaux
     pluviales et les eaux usées et assurer une gestion propre du chantier.

5. Réussir une intégration douce dans le paysage.

6. Assurer aux habitants l’innocuité, un cadre de vie sain, harmonieux et des constructions durables.

7. Remettre à l’honneur les métiers créatifs du bâtiment et développer l’emploi dans ce secteur.

Les bases de notre démarche :
  • Un lien entre les constructions authentiques du passé et les connaissances modernes

  • Une réponse globale sur le sujet de l’éco-construction

  • Du réalisme, du professionnalisme et le respect des normes
 EN SAVOIR PLUS SUR NOTRE DEMARCHE             (en savoir +)

Petit rappel historique  du passé jusqu’à nos jours
  • Les constructions courantes du passé, en plus de répondre aux besoins des populations, avaient une faible empreinte écologique, étaient parfaitement intégrés aux paysages et bien adaptés aux conditions climatiques de chaque région. A chaque terroir correspondait une typologie architecturale et constructive, pour laquelle les savoirs faire des artisans se transmettaient de génération en génération.
  • Toutefois, les besoins des habitants étant différents d’aujourd’hui, ces constructions ne répondaient apparemment pas aux nouvelles préoccupations. Cela est à pondérer car les matériaux et technologies anciens avaient quand même certaines des qualités nécessaires aujourd’hui
  • Les constructeurs d’après la seconde guerre mondiale et jusqu’à nos jours, en quête de modernité et d’industrialisation, ont préféré réinventer de toutes pièces des systèmes constructifs industriels. Mais ils n’ont pas tenu compte de tous leurs effets induits et notamment de leurs atteintes significatives à l’environnement. Peut-être aurait-il aurait été judicieux de moderniser et d’adapter les pertinents principes de construction anciens aux nouveaux besoins, tout en faisant évoluer l’architecture vers des formes et une esthétique nouvelles.
  • Aujourd’hui, réaliser des constructions écologiques est une nécessité environnementale évidente. Mais il est impératif de traiter ce sujet complexe de façon globale
————————————————————————
Détails sur les bases de notre démarche
  • Un lien entre ancien et moderne : Nous souhaitons faire un lien entre les constructions anciennes dont le Patrimoine encore présent, démontre l’intégration, le belle architecture, la qualité des matériaux, ... et les connaissances et besoins actuels qui demandent aux constructions des normalisations techniques, des critères de facilité d’exécution, des architectures plus modernes, du confort et maintenant un faible coût énergétique durant tout le cycle de vie du bâtiment..... Faire ce lien n’est en rien passéiste, au contraire c’est résolument moderne : c’est simplement reprendre des concepts qui ont fait leur preuve sur bien des aspects et qu’on découvre aujourd’hui pertinents en termes de préservation de l’environnement, en les adaptant à toutes les normes, à toutes les connaissances et à et à tous les besoins actuels. Ce qui n’a pas été fait dans le passé peut très bien se faire aujourd’hui.
  • Une réponse globale sur le sujet de l’éco-construction : Une véritable construction écologique doit être le résultat d’une démarche globale. Dès la conception, on doit tenir compte de tous les aspects, depuis le début du chantier jusqu’à la fin de vie du bâtiment intégrant son recyclage. Par exemple, on doit certes veiller aux gains environnementaux pendant la phase d’habitation, mais sans oublier ceux des phases de construction et de démolition finale / recyclage, sans occulter non plus tous les aspects sociaux et humains.
    On pourra alors véritablement juger des véritables atouts écologiques d’un bâtiment ou d’un programme de construction et ainsi pouvoir traiter un bâtiment de façon écologique en globalité.
  • Du réalisme, du professionnalisme et le respect des normes : L’éco-construction ne pourra vraiment se développer que si elle est accessible et réalisable par les acteurs de l’acte de bâtir. Certes les initiatives individuelles d’auto-constructeurs sont très intéressantes et riches en enseignements, mais elles ne se préoccupent pas forcément des réglementations normatives, et de certaines autres réalités auxquelles sont soumis les professionnels qui produisent le plus grands nombres de logements. Comme l’auto-construction ne peut pas toucher le grand nombre et que le besoin de construire dans le respect de l’environnement est planétaire, les professionnels de la construction n’ont pas d’autre issue que d’agir dans cette voie. C’est le choix que nous avons fait en nous orientant vers l’aménagement et la construction naturels depuis l’origine de nos activités.
      Filiaterre Eco Construction   3, place Alexandre Médecin - 06100 Nice - Tel : +33(4) 93 51 25 15 - Fax : +33(4) 93 51 95 15 - E-mail : contact@filiaterre.fr
      Design by niceweb.fr